Chroniques

Mestier

avril 21, 2017 / by / 0 Comment

Cette semaine, on fait un petit saut dans le temps, et on va rendre visite à l’histoire médiévale, en mettant l’ouvrage sur le mestier…

READ MORE

Interview : les mots de Mélanie Chappuis

avril 19, 2017 / by / 0 Comment

À l’occasion du 15e numéro papier de R.E.E.L., Les Livrophages vous faisaient découvrir une pléthore d’ouvrages et d’auteurs. Parmi eux, Mélanie Chappuis, journaliste et romancière de la place. Rencontre avec une amoureuse des mots.

READ MORE

Les haïkus irradiés de Fukushima

avril 18, 2017 / by / 0 Comment

Dévoreurs de livres, Les Livrophages vous emmènent chaque semaine à la rencontre d’un ouvrage et d’un auteur différents. Aujourd’hui, Magali Bossi s’envole pour Fukushima et égraine des haïkus irradiés, avec les recueils antinucléaires Après Fukushima et Trente haïjins contre le nucléaire.

READ MORE

Ciao ciao bambina…

avril 18, 2017 / by / 0 Comment

Dévoreurs de livres, Les Livrophages vous emmènent chaque semaine à la rencontre d’un ouvrage et d’un auteur différents. Ce matin, avec Lea Mahassen, on prend le large direction l’Italie avec Ciao Letizia d’Arthur Brügger, publié aux Éditions Encre Fraîche.

READ MORE
Écriture Créative

Atelier d’écriture (BA7) : les semelles de Rimbaud

avril 20, 2017 / by / 0 Comment

Aujourd’hui, Jordan Gygli chausse des semelles de vent : il s’inspire du « Conte » des Illuminations de Rimbaud, tant au niveau de la forme que de l’esprit.

READ MORE

Juste une dernière fois – 3ème partie

avril 13, 2017 / by / 0 Comment

Il avait des cornes et des sabots comme on aurait pu s’y attendre, et un regard de vendeur d’assurances – ce qui lui a semblé logique : il avait toujours su que le diable ressemblerait à un vendeur d’assurances.

READ MORE

Juste une dernière fois – 2ème partie

avril 06, 2017 / by / 0 Comment

Un beau matin, comme si c’était écrit dans une vieille prophétie poussiéreuse qui avait traversé les siècles, ils s’étaient mariés.

READ MORE

Juste une dernière fois – 1ère partie

mars 30, 2017 / by / 0 Comment

Il s’est réveillé au milieu des mégots, des bouteilles et des draps sales dans ce lit trop grand pour lui. Il était 15 ou peut-être 16 heures mais il n’a pas pris la peine de regarder l’heure, il s’en foutait.

READ MORE

if ( function_exists( 'pgntn_display_pagination' ) ) pgntn_display_pagination( 'posts' );