Ce n’était pas clair. Mon père, la voix ferme mais rassurante, m’avait appelé pour cueillir les pommes de notre jardin. Ou plutôt pour les ramasser. Elles perlaient le sol d’une couleur écarlate appétissante mais perturbante de par sa beauté. Chaque fruit reluisait entouré du halo de mes souvenirs. Je n’arrivais pas à atteindre ceux qui culminaient encore sur ce vieil arbre dont la sève coulait le long de son écorce et brillait aux dernières lueurs du jour. Déchues de leur arbre, ces pommes semblaient prédestinées à rejoindre le sol uniquement pour briller avec incandescence devant mes yeux d’enfant. Sans pouvoir l’expliquer, elles me glaçaient le sang. Je voyais en elles un point d’orgue dont le son continu et interminable m’oppressait, comme un cri d’ultime désespoir qui lacérait notre indigence monotone mais si douce. Nuit noire. Photographie argentique noir et blanc aux nuances de rouges.

Les hommes pénètrent l’enceinte du quartier. Dans leurs yeux, abscisses et ordonnées.

Ils éventrent le ciel d’une lueur d’artifice.

Spectacle d’un Jugement qui fait trembler les abysses

de notre cœur prêt à exploser.

Souffle coupé, mère et sœur abusées,

je cours comme je n’ai jamais couru.

Souffle coupé, père et frère décimés,

je cours comme je n’ai jamais couru.

Les rafales balaient l’horizon dont les contours

épousent les monceaux

des carcasses inanimées. Comme dans un four.

Le sang perle le sol. Rassuré.

Silence sordide et hurlement dantesque.

Enfer.

Battements affolés de mon cœur,

lorsqu’aux nouvelles lueurs,

Sabra et Chatila devinrent une Atlantide

submergées par une haine paroxysmique, souillées par les leurs.

Je suis et resterai désormais apatride

de la raison et de Dieu.

Je suis et resterai désormais apatride

Ô Liban, si cher à mes yeux.

Les muscles de mon index fléchissent sur ordre de ma peine. Lentement. Un halo de souvenirs m’apaise puis me fouette le sang en rafale. Mon père. Mes pommes. Je tire.

 Romain I.

P.S.

(Massacre devant lequel l’objectivité professionnelle laisse place au sentiment humain : http://www.rts.ch/archives/tv/information/tj-midi/3461693-a-sabra-et-chatila.html)

(Court-métrage d’animation : http://www.dailymotion.com/video/xl44ej_sabra-et-chatila-un-massacre-impuni_webcam)