Du 1er au 20 mars se joue au théâtre Alchimic WarPig. Cette pièce, mise en scène par Freddy Viau et interprétée par Guillaume Moreau et Kosta Asmanis, saura ravir les amateurs de théâtre de l’absurde.

Barox – jeune homme qui semble être une chimère entre le clown blanc, l’auguste et le couard professionnel – vient de signer pour entrer dans l’armée du savoir-vivre à la française. Avec son idole (voir plus si affinités…) le très viril capitaine Fidel Castra, ils vont lutter contre les porcs. Sauf, bien entendu, quand le maréchal leur annonce qu’il est l’heure du pique-nique…
Ce spectacle est absurde et très cru, voir trash. Si vous appréciez ce genre d’humour, c’est vraiment un très bon moment à passer. Cependant, si ce n’est vraiment pas votre tasse de thé, évitez. Ou, au moins, évitez de faire comme la demi-rangée de spectateurs qui est partie au milieu du spectacle en me marchant sur les pieds, et prenez votre mal en patience[1].

Pour vous faire une idée de ce à quoi vous attendre je vous suggère d’aller visionner la bande-annonce du spectacle :

 Comme vous l’aurez compris, c’est de l’absurde. Style qui se prête particulièrement bien au traitement des thèmes de la guerre, de l’amour et des règles du savoir-vivre dans les civilisations modernes. Rater une pièce qui conjugue si bien sa forme et son fond serait un crime de lèse majesté ! (sauf, encore, si vous êtes du genre à fuir au milieu de la représentation en dérangeant toute la salle car vous n’aimez pas…)

 On peut également noter que ce spectacle est globalement à moitié en français, à moitié en anglais (avec, en prime, quelques miettes d’allemand et d’italien) : parler ces langues aide donc à profiter au maximum du moment. Cependant, le fait que ce spectacle soit extrêmement marqué par l’art du clown permet aux spectateurs exclusivement francophones d’apprécier tout de même l’histoire.
En ce qui concerne les différences culturelles entre la France et la Suisse (le spectacle est français), quelques petites références semblent avoir eu du mal avec le passage de la frontière. Par exemple, si vous allez voir le spectacle, sachez que la réplique de Castra quand il décroche le téléphone est une référence[2] (qui m’a beaucoup fait rire) à une chanson datant de l’Occupation. Mais ce ne sont là que des détails et même si vous n’êtes pas français, vous rirez bien.

 Soulignons que le texte a été écrit par Guillaume Moreau et Kosta Asmanis, les interprètes de Castra et Barox, et qu’il est de très bonne qualité. C’est, à mon sens, une aussi bonne histoire absurde que En attendant Godot, et qui passe bien auprès du public actuel, car assez moderne dans son rythme, qui nous fait passer avec beaucoup de fluidité de scénettes en scénettes. D’autant plus que la mise en scène de Freddy Viau, très vive, clownesque et rock’n roll, vous en mettra plein la vue durant toute la durée de la pièce.

Enfin, on peut conclure que Messieurs Moreau et Asmanis, en plus d’être de bons auteurs, sont ici d’abords et avant tout de très bon interprètes, offrant un jeu clownesque à la fois très traditionnel et très moderne[3].

En bref, si vous aimez un tant soit peu le théâtre de l’absurde et l’humour trash, ce spectacle est fait pour vous !

Audrey Tissot

WarPig au théâtre de l’Alchimic jusqu’au 20 mars.

Photographie (source) : http://warpig.fr/


[1]Sincèrement, une pièce qui ne dure qu’une heure ! Ils auraient pu attendre et ainsi faire preuve d’un minimum de SAVOIR-VIVRE !

[2] V. : http://www.youtube.com/watch?v=NtMHI4CZHLw&ab_channel=choeurdelajoyeusegarde

[3] Le premier point à noter étant qu’ils parlent, ce que les artistes circassiens ne sont pas sensés faire…