Le Cinérama Empire s’est reconstruit, semble-t-il sans retenue, pour offrir une qualité d’image, de son et de confort incomparable.

Une maigre double-porte vitrée à laquelle on a adjoint un petit tapis rouge, le tout engoncé entre un restaurant de kebabs et une entrée d’immeuble, le moins que l’on puisse dire c’est que le Cinérama Empire se remarque peu au milieu de la multitude de sons et d’images que représente la somnambule rue de Carouge. Pourtant dans cet écrin urbain aux mille saveurs, cette interminable rue où restaurants, cafés et cultures des quatre coins du monde se côtoient jour après jour, l’Empire s’est reconstruit, semble-t-il sans retenue, pour offrir une qualité d’image, de son et de confort incomparable dans son unique salle sise au 72-74 rue de Carouge.

Le Cinérama Empire ouvre pour la première fois dans les années 20. Il changera ensuite plusieurs fois d’épithète, collectionnant les noms d’oiseaux tels que Pélican et Colibri mais la terre qu’il occupe aura su rester pendant près de cent ans le théâtre de projections cinématographiques, certaines plus osées que d’autres. Il fut en effet converti en cinéma pornographique des années 70 à 90, à l’instar de l’immortel Splendide, Place De-Grenus. Menacé de disparaître, comme trop de ces petits cinémas urbains, il fut repris et sauvé du naufrage pour enfin, après plusieurs années de réhabilitation, rouvrir ses portes au début du mois de novembre.

Il est cosy et cossu, le nouvel Empire, avec ces beaux et confortables sièges rouge vif et son balcon, désormais unique à Genève. Dopé à l’Ultra Haute Définition (UHD), cette fameuse image 4K, soit une résolution quatre fois supérieure à celle de la plupart des téléviseurs actuels, qui ne commence qu’à peine à se démocratiser, auquel s’adjoint un son 13.1 – excusez du peu – l’Empire s’est rebâti en bijou de technologie qui n’a vraiment rien à envier aux multiplex Pathé et Arena. De plus, il est moins cher qu’ailleurs : 15 CHF (12.50 pour étudiant-e-s) avec une majoration de 2.50 CHF lors de projections 3D ou 4K. Ce n’est toujours pas un prix modique mais avec une telle image et un tel confort au centre-ville, non loin des Bastions, c’est déjà une certaine avancée.

C’est donc enfin un bien beau petit cinéma qui s’est rouvert à Plainpalais, à l’heure où clients de tous âges fuient ces lieux devenus trop chers, où d’un simple clic ou deux l’on peut accéder depuis son ordinateur, tablette ou téléphone à bon nombre de films récents, tout ça de manière plus ou moins légale. L’Empire a donc dû aller à l’essentiel, un film à la fois, en version originale, mais toujours avec une qualité supérieure, la privilégiant donc à la quantité, désormais la norme. De plus, il se veut une nouvelle plateforme pour les multiples festivals de la ville, et a déjà notamment accueilli les cérémonies d’ouverture et de clôture du Festival Tous Écrans dès début novembre. C’est donc, espérons-le, un carton plein pour le Cinérama Empire.

Fredrik Blanc

Prochaines Projections :

 

007 Spectre de Sam Mendes (Actuellement)

Bridge of Spies de Steven Spielberg (à partir du 2.12.15)

Star Wars : The Force Awakens de J.J. Abrams (à partir du 16.12.15)

Hateful Eight de Quentin Tarantino (à partir du 06.01.16)

The Revenant d’Alejandro González Iñárritu (à partir du 27.01.15)

Crédit Photo : Serge Macia © 2015.