Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine…

…un an nouveau arrive, traînant derrière lui questions, rêves et incertitudes. Que réservera-t-il à cette petite planète bleue que l’on nomme « Terre » ? Obscures sont les voies qu’emprunte le futur et délicates se révèlent les plus simples prédictions. Aussi n’en ferons-nous pas.

Si l’autoroute de l’avenir est pavée d’incertaines intentions, les sentiers des destins individuels paraissent plus aisés à déchiffrer. Ainsi est-il possible d’émettre certains préceptes à même de guider, sinon de prédire, les pas à venir pour le monde estudiantin, en ce début d’an 2017.

Voici donc les Honnêtes, Utiles et Bonnes Résolutions, Indispensables aux étudiant-e-S – autrement dit, les HUBRIS.

  1. – À la faveur de l’hiver, tes examens de février tu prépareras.
  1. – Tes (trop) nombreuses lectures en retard tu rattraperas.
  1. – Aux dates convenues, les attestations tu rendras.
  1. – Aux cours et aux séminaires, ponctuel et présent tu seras.
  1. – Sérieusement, un système de fiches de lecture tu prépareras.
  1. – Avec rigueur, les perles de tes professeurs tu noteras[1].
  1. – Attentivement, des bibliographies précises tu ciselleras.
  1. – La procrastination, comme peste, grippe et choléra tu éviteras.
  1. – À refaire le monde lors des apéros associatifs et autres rencontres festives, tu t’emploieras[2].
  1. – De fréquenter avec assiduité les bibliothèques et autres livresques contrées, tu ne manqueras.
  1. – Tes travaux pratiques, avec régularité tu feras.
  1. – À l’Université, avec joie et bonne humeur tu te rendras.

Sinon, il y aura toujours les éternels vœux pieux – toujours prononcés et jamais tenus : boire plus et travailler moins (ou l’inverse), perdre du poids en mangeant des chips (probable, mais impossible), se remettre à la paresse (ou peut-être plutôt au sport)… et tant d’autres encore !

Au nom de toute la Rédaction de R.E.E.L., une bonne année de grâce 2017 nous vous souhaitons !

Magali Bossi

[1] 6bis. – À les transmettre sans tarder à R.E.E.L. tu veilleras.

[2] 9bis. – Picoler tu devras, mais à assumer au matin tu veilleras.