Le saviez-vous ? Que la coupe afro n’est pas qu’une coiffure à la mode et que le « taro-sauce jaune » est un mets camerounais qui se mange avec les doigts ? Ou encore que les masques africains ne sont pas que des objets décoratifs ? Si vous ne le saviez pas, l’heure est venue de parfaire votre connaissance de l’Afrique. Pour cela, le salon de l’expression culturelle négro-africaine, Kamites, qui se tiendra ce vendredi 7 et ce samedi 8 à la Maison des Associations à Genève, vous offre l’occasion de vous édifier sur le sujet.

Deux jours ne sont évidemment pas suffisants pour découvrir toutes les richesses culturelles dont regorge le continent, et pourtant les organisateurs de cet évènement, à savoir l’association K-NETER et l’Université Populaire Africaine, se sont fixé pour objectif de faire connaître « l’Afrique Noire authentique » du mieux qu’ils le pourront, à des spectateurs qu’ils espèrent nombreux.

Aussi, la danse, la  littérature, la musique, l’esthétique, le cinéma, la  mode,… sont quelques-unes des thématiques qui seront abordées au cours de ce salon, réparti en trois parties distinctes. La première est une conférence sur le thème de la « Renaissance africaine ».  La seconde partie, quant à elle, est centrée autour du salon proprement dit, avec des présentations diverses. La dernière est une soirée dansante dont l’objectif est de favoriser le rapprochement entre les peuples.

Kamites, pour sa première édition, verra la participation active de nombreuses personnalités du monde africain installées à Genève, notamment le Dr Sigam Martin, médecin généraliste et  chirurgien, à Genève depuis 40 ans. Entouré de ses masques et de ses statues en provenance du Congo, de l’Angola, du Mali ou encore du Cameroun, il expliquera lors de ce salon pourquoi les objets d’art entretiennent des liens étroits entre l’individu et la société dans laquelle il évolue. En effet, « les masques ne sont pas que des objets décoratifs, mais des objets nécessaires pour effectuer certains rituels, notamment les rituels de guérison, les rituels de chasse de commerce, etc… ».

Halte donc aux idées reçues : Kamites !,  « une présentation de l’Afrique par les Africains ».

Ariane Mawaffo

Sources :

www.mia-culture.com

Conversation avec le Dr Sigam, le 29 septembre 2011