Comme vous l’a sans doute annoncé un sympathique mail estampillé UNIGE, le 29e Salon du livre et de la presse de Genève ouvre ses portes cette semaine !

Du mercredi 29 avril au dimanche 3 mai, le livre prend ses quartiers à Palexpo, pour le plus grand bonheur des amoureux des plumes et des lettres. Pour vous mettre l’eau à la bouche, R.E.E.L. vous présente dans cet édito deux surprises originales qui vont ponctuer le Salon de cette année : l’exposition colorée Les robes d’Albertine et l’espace de création littéraire La Fabrique. Avec la Russie comme hôte d’honneur et le Jura comme région d’honneur le Salon du livre version 2015 a de quoi faire rêver : plus de 150 exposants, 11 espaces thématiques, de nombreux prix distribués, des auteurs en pagaille et des maisons d’éditions de tous horizons… voilà qui vaut bien le détour ! Pourtant, si vous avez envie de découvrir le Salon autrement, d’une manière ludique et délicieusement régressive, R.E.E.L. vous conseille de filer tout droit voir l’exposition Les robes d’Albertine. Il y a de quoi retomber en enfance, vraiment !

Née à Dardagny en 1967, Albertine est une illustratrice genevoise connue pour ses ouvrages destinés à la jeunesse… aussi bien que pour ses affiches hautes en couleurs ! Elle a par exemple travaillé avec le Théâtre des Marionnettes de Genève, la Fête de la Musique ou la Course de l’Escalade. Co-signé avec l’auteur Germano Zullo, Les robes est son dernier album : il présente un univers chamarré, décalé et rempli de poésie : sur des doubles pages grand format, le lecteur découvre des personnages originaux affublés de robes extravagantes. Chacun a son histoire, son univers, ses secrets… Les vêtements et les mots se combinent avec brio pour en dresser le portrait, tout en présentant l’univers intimiste d’Albertine.

Si l’album s’adresse à un jeune public, l’exposition ne pourra quant à elle que vous emporter dans des rêves d’enfants : l’exposition Les robes d’Abertine présente huit robes grandeur nature, adaptées de l’ouvrage de l’illustratrice. Confectionnées à la main, elles seront à admirer dans le hall d’entrée de Palexpo, exposées dans des boules à neiges disco géantes signées Trivial Mass Production. – De quoi décrocher un peu des révisions, lever les yeux et s’émerveiller !…

Quant aux amoureux de l’écriture et de la création, ils trouveront leur compte au Salon avec une autre animation étonnante : La Fabrique, concept axé sur la création littéraire. Le projet est né de l’imagination bouillonnante de Dan Archer, « artiviste » genevois fondateur du Happy City Lab. Son idée ? Présenter des animations interactives, vivantes et créatrices de contacts humains au sein de l’environnement urbain, afin de créer des « villes heureuses » et de redonner le sourire aux citoyens. À Genève, on lui doit notamment CinéTransat ou les pianos citadins de Jouez, je suis à vous.

Avec La Fabrique, le 29e Salon du livre joue la carte de la création littéraire, en programmant plusieurs surprises : une « cage à écrivains » accueillera par exemple des auteurs (volontaires, bien sûr !) qui créeront une histoire inédite… à plusieurs plumes et en direct ! En parallèle, cinq containers seront à disposition du public comme supports à l’écriture : sur le modèle de l’atelier d’écriture, ils permettront à tous de manier les mots selon des thèmes imposés (histoire en six mots, auto-portrait, le plus beau jour de ma vie…) et de proposer les textes produits. Deux installations proposeront des espaces de lecture originaux, pour expérimenter de nouvelles manières de lire : des « livres suspendus » accrochés au plafond seront à parcourir debout… et sans les mains ; une « piscine à lecture » remplie de boules de plastique colorées accueillera les plus fatigués.

Poussant à l’écriture, sous toutes ses formes, La Fabrique dédiera un espace à la « poésie magnétique » : sur des panneaux aimantés, les visiteurs seront invités à créer leurs propres poèmes, à l’aide de mots amovibles et combinables à l’infini. De quoi réinventer par exemple le célèbre haïku du Japonais Bashô : Le vieil étang / Une grenouille plonge / Et le bruit de l’eau ! Enfin, les amoureux de la scène se frotteront au slam, avec des ateliers et performances animés par les artistes genevois Jonas et Malou.

Avec toutes ces nouveautés, vous n’aurez aucune excuse pour ne pas échapper une demi-journée aux angoissantes révisions et filer au 29e Salon du livre et de la presse de Genève ! Demandez votre billet à l’huissier (s’il en reste…) et filez-y !…

Magali Bossi

Les robes d’Albertine et La Fabrique dans le cadre du Salon du livre et de la presse de Genève

Du 29 avril au 3 mai 2015

tous les jours de 9h30 à 19h00 ; vendredi 1er mai nocturne jusqu’à 21h30

Gratuit pour les moins de 26 ans et le mercredi 29 avril pour tous les visiteurs

Palexpo, rte François-Peyrot 30, 1218 Le Grand-Saconnex ‎

Tél. 022 761 11 11

Infos: http://www.salondulivre.ch