Déconstruire les idées reçues, les préjugés et la discrimination en milieu scolaire : tel est, en substance, ce qui va constituer le menu de la Semaine contre le Racisme. Celle-ci qui va se dérouler du 14 au 22 mars 2015 à Genève. Entre expositions, tables-rondes et journée-découverte, le programme s’annonce riche en couleurs et en émotions.

C’est à la ferme de Marignac que revient l’honneur cette année d’ouvrir les festivités dès demain 16h avec  la projection d’un film suivi d’un débat autour du thème : « Moi, citoyen comme les autres, je m’engage ». Ce sera l’occasion pour les invités de revenir sur la question de la participation citoyenne, de ses enjeux et de ses perspectives. Une table ronde sera également à l’ordre du jour le dimanche 15 mars ; elle se tiendra au local de l’Association des Musulmans Albanophones de Genève avec pour sujet de discussion : « La solidarité au service du vivre ensemble ». Ce sera en présence d’invités tels que Thierry Apothéloz, maire de Vernier, Hafid Ouardiri, Président de l’association de l’Entre- connaissance et de Nicolas Roguet, Délégué à l’intégration de Genève.

L’un des temps forts de cette Semaine sera probablement la présentation du « Rapport du CRAN sur le racisme anti-Noir en Suisse 2002-2014 » à la Maison des Associations sis 15 rue des Savoises. En effet, il s’agira ce jour-là d’effectuer un état des lieux sur la question du racisme en Suisse depuis la création du CRAN (Carrefour de réflexion et d’action contre le racisme anti-Noir) en mars 2002, à nos jours. Cette soirée se veut le lieu pour parler des expériences vécues avec notamment la présentation d’une œuvre de Marie-Andrée Ciprut, Un racisme en Noir(e) et Blanc(che). Expériences de racisme vécues[1]. Seront présents à cette présentation : M. André Loembe, vice-président du CRAN, Marie-Andrée Ciprut (sous réserve), psychologue-psychothérapeute, co-fondatrice et ex-responsable de l’association Pluriels, à Genève, sous l’animation de Mutombo Kanyana (directeur de l’UPAF, Université Populaire Africaine en Suisse et secrétaire général du CRAN).

Egalement au programme, des expositions telles que « Moi, raciste ? » organisée par différentes associations et fondations musulmanes de Genève dans le but de favoriser la rencontre et le dialogue entre la population suisse et migrante, de promouvoir l’ouverture à l’autre et de lutter contre les préjugés, les stéréotypes et les discriminations. L’Unige accueillera d’ailleurs le samedi 21 mars à Uni Mail, le vernissage de cette exposition en présence notamment de Mme Badia El Koutit, de L’Association pour la Promotion des Droits Humains (APDH). Enfin, une grande fête de la diversité se tiendra le samedi 21 mars dès 14h à la Maison de Quartier de Carouge sur le thème des cinq continents. Avec le défilé de mode, l’atelier de cuisine ou encore les danses brésilienne et péruvienne, le dépaysement est forcément garanti.

La Semaine, qui en est à sa quatrième édition en Suisse, est le résultat d’une grande collaboration entre le Bureau de l’intégration des étrangers et le Département de l’instruction publique, de la culture et du sport ainsi que plusieurs associations de défense et d’intégration des migrants (UPAF, Maison Kultura, Association Okapi…). Cette édition 2015 sera aussi marquée par  les 50 ans de la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale du 21 décembre 1965.

Retrouvez l’intégralité du programme sur www.semainecontreleracisme.ch

Ariane Mawaffo

[1] Marie-Andrée Ciprut, Un racisme en Noir(e) et Blanc(che). Expériences de racisme vécues, éd. Fortuna, Belgique, 2015.