Chaque lundi, R.E.E.L. vous offre dans ses pages numériques un éditorial. Tribune d’expression, cette chronique a souvent un pied dans l’actualité la plus immédiate. Elle reflète les opinions de son auteur(e), que la Rédaction s’engage à publier sans forcément toujours les partager.

Cette semaine, R.E.E.L. vous propose un édito à plusieurs mains, pour revenir sur l’événement du week-end : le Salon du Livre et de la Presse.

Un petit tour du Salon…

Le Salon du Livre et de la Presse. Chacun en a sa petite idée et s’y rend donc avec des attentes différentes. Il y a ceux qui, en manque de lectures, espèrent y trouver leur bonheur en écumant les stands, l’œil ouvert et les sens en alerte. Il y a aussi ceux qui veulent y rencontrer l’auteur (masculin ou féminin, auteur ou auteure, telle est la question) de leur ouvrage préféré du moment et peut-être même se le faire dédicacer… Puis, il y en a d’autres qui y vont pour flâner, écouter les différentes conférences et tables rondes, se laisser surprendre par tel ou tel stand ou encore y rencontrer des connaissances : en somme, pour se détendre et passer un bon moment. Petit aperçu de ce qu’est cet événement si particulier.

Premier arrêt : le Cercle. Alors non, ce n’est pas une secte étrange, dont le but serait de tourner en rond. Cet espace un peu spécial du Salon est dédié à la promotion des éditeurs genevois. Le nom complet en est : Cercle de la Librairie et de l’Édition (Genève). Pour n’en donner que quelques exemples, on a pu y rencontrer, cette année, les éditions Cousu Mouche, Encre Fraîche ou encore Héros-Limite. N’hésitez pas à aller y jeter un coup d’œil l’année prochaine, pour découvrir la faune et la flore de l’édition genevoise.

Deuxième arrêt : la Scène Philo. Comme son nom l’indique, la Scène Philo est le lieu de conférence privilégié des philosophes. Un de nos rédacteurs, fatigué d’avoir marché plus d’une heure non-stop, s’y est donc arrêté pour reprendre son souffle et par la même occasion assister à la présentation du livre La révolution transhumaniste de Luc Ferry, par… Luc Ferry, justement. Une réflexion sur la signification moderne de l’eugénisme, les avancées biotechnologiques et les garde-fous existants pour contrôler cette effervescence scientifique.

Mais le Salon du Livre n’expose pas seulement des ouvrages en papier ! En se promenant, on peut, en effet, apercevoir le stand des Aventures de Téo & Léonie qui, en plus de présenter l’histoire et le monde de cette série pour enfants[1], propose une découverte en réalité virtuelle de cet univers coloré par le biais d’une animation ludique pour les grands et les petits. Un coin « Origami » était également aménagé et c’est à cette occasion que nous avons découvert le cousin germain de nos chers Livrophages : les Papivores ! Et pour finir dans cette veine japonaise, il est intéressant de noter que les mangas aussi ont un stand au Salon du Livre !

Des rédacteurs de R.E.E.L. très actifs

Durant ce Salon du Livre, on a pu voir des rédacteurs ou anciens membres de R.E.E.L. actifs sur plusieurs stands. Ainsi, outre une distribution de notre dernière version papier auprès de divers partenaires (notamment au Cercle[2]), le public a pu faire dédicacer leurs nouvelles à nos rédactrices Magali Bossi et Lea Mahassen. Leurs textes ont été retenus à l’occasion du concours organisé l’an dernier par les éditions Encre Fraîche, sur le thème « Un soir de pluie ». Samedi, à 11h, le début des 15 nouvelles lauréates ont été lues par deux comédiens, sur la scène du Cercle. De son côté, Ariane Mawaffo, notre énergique ancienne rédactrice, était présente sur le stand de la Cène littéraire[3]. Abdelaziz Baraka Sakin y a notamment reçu le Prix du Livre Engagé 2017, pour Le Messie du Darfour. Un ouvrage dense, épique et édifiant sur la guerre au Darfour qui, depuis 2003, a fait plus de 300’000 victimes, en plus des millions de déplacés.

Tuan Lam et Fabien Imhof

À propos :

31e Salon du Livre et de la Presse

Le Cercle de la Librairie et de l’Édition

Les Aventures de Téo & Léonie

La Cène littéraire

Photos : © Fabien Imhof

[1] Pour en savoir plus, rendez-vous en fin d’article !

[2] Chez les maisons d’éditions Encre Fraîche et Cousu Mouche, que nous saluons au passage !

[3] Dont R.E.E.L. a plusieurs fois relayé les critiques littéraires, dans Les Livrophages.