Il y a des choses qui changent et d’autres qui restent toujours les mêmes. Parmi les choses qui changent en Faculté des lettres, on pense notamment aux étudiants : chaque année, un nouveau flot découvre les Bastions. Pourtant, ils sont toujours confrontés à un problème immuable : les difficultés à comprendre le fonctionnement de la Faculté des lettres et à s’y adapter. Vous savez forcément de quoi je parle : les chevauchements, les inscriptions aux cours et aux examens, les attestations[1], … et beaucoup d’autres choses !

Heureusement, depuis quelques années, l’association des étudiants en lettres (l’AEL pour les intimes) organise des permanences d’aide aux étudiants. Des bénévoles expérimentés aident les nouveaux à faire leurs horaires et répondent à toutes les questions qu’ils peuvent se poser, quitte à les rediriger si nécessaire. De petite initiative au départ, les permanences ont gagné en importance : elles occupent désormais plusieurs dizaines de bénévoles qui répondent à quelques centaines d’étudiants, le tout avec un soutien clair de la Faculté (qui prête par exemple des ordinateurs pour ces permanences).

Cette année, les permanences ont commencé vendredi, juste après la séance d’information pour les premières années. Elles se poursuivront – officiellement – jusqu’à mercredi 17h00, avant de se clôturer par un apéritif auquel tout le monde est invité. Néanmoins, les permanences joueront ensuite les prolongations : si vous avez une question durant l’année, il vous suffira d’envoyer un email à permanence-ael@unige.ch. Une réponse vous sera adressée rapidement et, si cela se justifie, un rendez-vous sera pris.

Aussi, profitez de votre rentrée en toute tranquillité, car l’AEL est là pour vous aider ! N’oubliez pas le plus important : la seule question stupide, c’est celle qu’on oublie de poser.

Pierre-Hugues Meyer

[1] « Quelle est la différence entre une attestation lourde et légère ? » Question que tout étudiant en histoire s’est certainement posée un jour.