Vous aimez la littérature… mais vous trouvez que les mots prennent parfois trop la poussière, dans les bibliothèques ? Du jeudi 23 au dimanche 26 novembre, la 15e édition du festival Fureur de Lire va démentir cette idée. À ne pas manquer !

15 éditions : ce n’est pas rien ! Depuis 15 éditions, la Fureur de Lire séduit le public d’ici et d’ailleurs. Ce festival décomplexé n’a qu’un seul but : donner envie de lire… sans aucune limite ! La Fureur de Lire, c’est avant tout un événement qui prône la trans- et la pluridisciplinarité, en mélangeant les genres littéraires avec une grande liberté. Comme l’expliquent ses organisateurs, la manifestation « invite les amoureux fous de la lecture autant que les réfractaires têtus qu’elle aborde par des propositions insolites, désopilantes et parfois d’une simplicité conventionnelle à faire chavirer les esprits. »[1] Totalement gratuite, elle s’adresse à la fois aux petits et aux grands lecteurs… ainsi qu’à tous ceux pour qui la lecture reste encore un continent mystérieux. Depuis deux ans, la Fureur de Lire est organisée par la Maison de Rousseau et de la Littérature (MRL), avec la collaboration du Cercle de la librairie et de l’édition de Genève, ainsi que des bibliothèques municipales. Où prend-elle place ? Eh bien, un peu partout à travers Genève. « Lire » étant le maître-mot du festival, de nombreux lieux s’adaptent à cette activité : des librairies aux cafés, en passant par les théâtres, les musées, les bibliothèques, sans oublier les parcs, les rues et les places, les livres et les mots sont partout, se déclinent dans de nombreuses animations.

Demandez le programme !

Performances, créations sonores, balades et kiosques littéraires, lectures (parfois en musique), conférences, rencontres… il y en aura pour tous les goûs, au programme de cette 15e Fureur de lire ! Près de 90 auteurs seront présents, dont beaucoup d’auteurs suisses romands. Quatre soirées de prestige donneront le ton du festival. Tout commencera de manière sulfureuse, le jeudi soir (19h30) à l’Alhambra, avec L’or d’Eros, une lecture musicale et érotique par Arthur H et Nicolas Repac… On se réjouit ! Le vendredi soir, ce seront Mathieu Amalric et Antoine Jaccoud qui proposeront Au revoir, une lecture filante au Théâtre de la Madeleine (22h30). Puis, le samedi, vous pourrez découvrir Lydie Salvayre, dans Tout homme est une nuit… avant la soirée de clôture du festival, le dimanche soir (18h), en compagnie de Julie Depardieu pour Inventaire des lieux, une lecture en série à la Société des Arts (Palais de l’Athénée). Voilà pour les quatre têtes d’affiche.

En parallèle, de nombreux autres rendez-vous sont programmés, avec des invités plus ou moins hauts en couleurs, plus ou moins confidentiels… mais toujours passionnés par les mots et les livres ! Donner un panorama complet de la vaste programmation de cette 15e Fureur de Lire serait évidemment trop long – je me contenterai donc de piocher quelques idées, pour vous laisser choisir et découvrir par vous-mêmes. 

Dans une rencontre intitulée « De fil en réseaux », la Librairie Payot Confédération accueillera deux auteurs des Éditions Zoé, le jeudi 23 novembre (12h30) : Aude Seigne et Anne Brécart. À noter qu’Aude Seigne a fait ses études à l’Université de Genève, en littérature française moderne et études mésopotamiennes. Le vendredi 24 novembre, les amoureux de mystère et de poésie seront servis : à 16h, Guillaume Chenevière vous attend pour une balade sépulcrale au Cimetière des Rois, afin de célébrer les 30 ans des Éditions des Sables… et à 18h, la Libraire Albatros ouvre ses portes à Miryma Quiñones, pour des Poèmes en musique, un récital hispano-américain. Le samedi 25 novembre, deux rendez-vous sont à ne pas manquer : les 30 ans de La Joie de Lire[2] auront lieu à la Librairie Librerit (12h30). Goûter gourmand sera au programme, pour fêter cette maison d’édition spécialisée en littérature jeunesse ! Les aventuriers se donneront rendez-vous à la Maison de Rousseau et de la Littérature à 14h, pour un grand rallye littéraire : Encre Fraîche, ne pas s’asseoir. Évidemment proposé par les éditions genevoises Encre Fraîche, ce périple vous amènera à rencontrer de nombreux auteurs, comme Mélanie Chappuis et Olivier Chapuis, dont les Livrophages vous ont déjà dressé le portrait. Enfin, le dimanche 26 novembre, pourquoi ne pas vous rendre à la Maison de Quartier Chausse-Coq, en pleine Vieille-Ville ? Vous pourrez découvrir le « Kiosque Littéraire » et commander des textes à des écrivains-performeurs (dès 11h) … avant de retrouver, à L’Abri (16h30), le Projet XVII : Baudelaire, une performance musicale et narrative menée par Michaël Morcard et Guillaume Pidancet (chanteur du groupe Capitaine Etc.).

Vous l’aurez compris, en cette fin novembre, la lecture est reine à Genève, grâce à la Fureur de Lire. Lisez, lisez, c’est bon pour la santé !

 

La Fureur de lire (15e édition)

Du 23 au 26 novembre, à travers Genève

Tél. 022 310 10 28

www.fureurdelire.ch  et www.m-r-l.ch

Photos : ©Magali Girardin (banner), ©Guillaume Perret (intérieur)

[1] La Fureur de Lire, dossier de presse 2017, p. 3.

[2] Sur lesquelles vous pouvez découvrir une rétrospective, au 1er étage de la Bibliothèque de Genève (BGE), juste en face de l’accueil (http://institutions.ville-geneve.ch/fr/bge/actualites/actualites/agenda/tous-les-evenements-de-la-bibliotheque/3o-ans-des-editions-la-joie-de-lire/).