Quand on pense à Genève, on pense aux chocolats Auer, aux montres Patek Philippe et aux propriétés de luxe de Cologny, bref une des villes les plus chères au monde et on n’aurait pas forcément tort de penser cela. Pourtant…

Pourtant, on ne parle pas beaucoup, du moins pas assez, du C.A.R. de Genève. Alors le C.A.R., qu’est-ce que c’est ? C’est une association genevoise à but non lucratif. Son principal moyen de communication ? Un énorme bus de renseignements, situé à la sortie de la gare Cornavin, côté Mont-Blanc (après le Métro-Shopping). Son but ? Orienter touristes, locaux et voyageurs dans la jungle genevoise. Le C.A.R. s’est donnée trois missions : Coordination, Accueil et Renseignement. Coordination, car elle est en contact avec de nombreux partenaires pour pouvoir proposer à ses visiteurs le plus grand nombre d’offres possible[1]. Accueil, car la roulotte accueille chaque été, et ce depuis 1974, toutes sortes de visiteurs désireux de mieux connaître la Suisse en général. Et finalement, Renseignement, car le rôle des réceptionnistes du bus bleu est de pouvoir aider au mieux les curieux à la recherche de loisirs en tous genres.

Vous l’aurez compris, le C.A.R. est une sorte d’alternative à Genève Tourisme, l’office de tourisme officiel, qui se trouve un peu plus bas dans la rue du Mont-Blanc. Mais cette comparaison faite, une interrogation se lève : quelles différences existe-t-il entre ces deux structures ? La première est une différence de support. Si Genève Tourisme a tendance à informatiser de plus en plus l’information, le C.A.R. privilégie toujours les brochures et affiches papiers qui plairont à ceux qui préfèrent avoir toujours à portée de main leur guide de voyage. À cet effet, le C.A.R. imprime d’ailleurs chaque année un dépliant nommé C.A.R. Info. On y trouve des idées de visites, d’excursions en plein air, de lieux de camping et ainsi de suite, à Genève, en Suisse et en France voisine. Mais la véritable spécificité du C.A.R. se trouve ailleurs. En effet, sa politique est de proposer un tourisme adapté aux jeunes et aux petits budgets. Ils tentent ainsi de se détacher du préjugé d’une Suisse chère, réservée aux voyageurs munis d’une grosse bourse que même nous, locaux, avons de notre pays. Leurs offres concernent aussi bien le logement que les activités familiales, les transports et bien d’autres aubaines souvent méconnues du grand public. C’est donc la combine parfaite pour nous, pauvres étudiants, mais aussi pour les familles et les groupes d’amis qui souhaitent trouver des idées originales pour profiter leur week-end. L’équipe du C.A.R. est composée d’une dizaine de jeunes réceptionnistes qui se relayent au comptoir à tour de rôle durant tout l’été de 9h à 21h, sept jours sur sept. L’équipe étant toujours à la recherche de nouveaux membres, n’hésitez pas à vous inscrire sur leur site, dont l’adresse est donnée à la fin de cet article. Bien sûr, il vous faudra avoir des connaissances en anglais et un bon sens des interactions sociales (et, parfois, de l’orientation, histoire de lire un plan !), puisque le C.A.R. accueille plus de 15’000 visiteurs par été !

Alors, que vous soyez un jeune étudiant à la recherche d’un job d’été, un étranger ou un local en manque de bon plan pour ce week-end, ou simplement un curieux qui souhaite en savoir plus sur Genève et la Suisse, venez rendre visite au C.A.R. de Genève, vous risquez bien trouver ce que vous recherchez et bien plus encore !

Infos pratiques :

http://car-ge.ch/

Photo : © Lam Hao Tuan

[1] Une de nos rédactrices (qui a travaillé au sein du C.A.R.) nous le confirme : le bus bleu est rempli de prospectus en tous genres – visites touristiques, bons plans locaux, idées farfelues ou plus classiques… pousser la porte, c’est être conquis !