À Propos du Journal

Vous aussi vous vous êtes perdus dans les limbes de l’amour-propre? Vous n’avez plus goût à ces faux-semblants qui rongent votre fierté de leurs dents mythomanes? Le simple fait de parler de sport vous rappelle que le verbe courir ne se décline qu’en négatif lorsqu’on parle de vous? Votre phobie des hot-dogs à 1 franc est devenue un vrai problème depuis qu’Ikea s’est installé devant votre fenêtre?

Ne dépensez pas des fortunes dans des séances de psychanalyse ou de pédicure! Otez de votre esprit cette envie d’acheter ce stimulateur abdominal qui semble avoir une fonction auto-bronzante à la télévision! N’achetez pas de chat: ils coûtent plus cher que des cigarettes et s’allument moins facilement!

Plutôt que de faire appel à vos amis, qui de toute façon n’ont pas saisi la mesure de votre détresse, venez vous adresser à une équipe surqualifiée, qui vous offre, non pas la solution à vos problèmes (qui voudrait se débarasser de cette coupe mulet?), mais la possibilité de les faire partager au reste du monde (dans les limites tout à fait honorables de diffusion du journal). Ainsi, vous verrez naître une écoute silencieuse des lecteurs et l’espoir fou que vos problèmes deviendront les leurs!

Outre l’écriture, venez apprendre à faire un point de couture au fond de votre poche trouée, à passer des heures dans l’herbe du campus sans culpabiliser, apprenez à assumer votre bouc (preuve à l’appui, voir photo), changez d’opinion sur les fast-foods, devenez un adepte de la technique ninja ‘Je dors en cours et je suis déjà en troisième année, qui l’eût cru?’, apprenez à reconnaître les makizushis des temakizushis et des nigirizushis (mais n’espérez rien avant plusieurs années de pratique), changez le cours du temps en lui montrant qui est le plus fort, venez aux réunions R.E.E.L!

La plupart de nos membres étaient comme vous, ou pas loin, avant de se rendre compte qu’ils n’utilisaient que 9% de leur masse cérébrale. Avec nous, passez à 12! Il n’est pas trop tard! Nous n’avons pas besoin de vous mais vous avez besoin de nous!

Yoann