Novembre s’en vient… et avec lui la bise noire, les feuilles mortes, la goutte au nez ! Voilà un temps à se blottir chez soi avec un bon bouquin. Suivez Les Livrophages, notre nouvelle chronique littéraire, et découvrez des livres que vous n’avez jamais lus !

Si, lecteurs curieux que vous êtes, vous avez eu l’occasion d’ouvrir et de feuilleter le dernier numéro de votre revue lettreuse et lettrée, vous aurez remarqué qu’une nouvelle chronique littéraire a vu le jour dans cette 14e version papier. Son nom ? Les Livrophages.

Mais un « livrophage », qu’est-ce que c’est ?

Créature gloutonne s’il en est, un « livrophage » est un dévoreur de livres, un lecteur des plus léchés. Gourmand et affamé, il n’est jamais rassasié : prose, poésie, romans, nouvelles, ouvrages collectifs, recueils, thrillers, épopées familiales, aventures fantastiques, romances impossibles, rebondissements comiques… il lit tout ce qui lui tombe sous la dent ! Son menu de prédilection ? Des livres, oui – mais pas n’importe lesquels.

Le « livrophage » a en effet une prédilection pour un régime alimentaire bien particulier : il aime l’étrangeté, le nouveau, le bizarre, le peu connu, le surprenant, le confidentiel – bref, en un mot, les livres qui le font sortir de sa zone de confort. Si les classiques lui plaisent, si le canon littéraire l’attire, il préfère avant tout en sortir : hors des amphis de cours et des salles de séminaires, il est eccléctique dans ses choix, curieux dans sa démarche – mais passionné, toujours !

Aussi, le « livrophage » ira volontiers visiter, entre deux pages de Racine, trois vers de Shakespeare, un chapitre de Dante, un souffle de Cervantès ou un haïku de Bashô (la liste n’est bien sûr pas exhaustive !), des ouvrages contemporains qui le titillent et l’appellent. Ils lui rappellent que la littérature est aussi quelque chose de vivant, d’amusant, d’existant aujourd’hui – et que les auteurs, il faut s’en souvenir, existent de nos jours… la preuve, on peut même les rencontrer, discuter avec eux ou bien boire un café !

Cet esprit du « livrophage », c’est celui véhiculé par la nouvelle chronique littéraire que vous propose R.E.E.L., cette année : Les Livrophages se voudront variés, tournés vers la nouveauté (mais pas seulement), présentant des auteurs contemporains (mais pas seulement), peu connus ou de chez nous (mais pas seulement), inhabituels dans le paysage académique (mais pas seulement)… chacun y apportant ses envies et ses goûts. Vous l’aurez compris, les critiques des Livrophages vont ruer dans le brancard littéraire, dépoussiérer les étagères des bibliothèques et vous donner à lire des choses qui sauront (on l’espère) vous séduire !

À ce vœu d’ecclectisme se greffera un système participatif. Les Livrophages, en effet, c’est avant tout une équipe : plusieurs membres de la Rédaction de R.E.E.L. vous proposeront leurs lectures. Ils seront accompagnés par des critiques rédigées dans le cadre de l’Atelier d’écriture du BA7 de Français moderne, animé ce semestre par Guy Chevalley dans le cadre des Activités Culturelles de l’UNIGE, et repris au printemps par Guy Poitry.

Mais Les Livrophages sont avant tout une chronique OUVERTE à toutes et tous ! C’est là que votre présence est importante, amies lectrices et amis lecteurs !

Vous aimez les auteurs peu connus et les livres intrigants ? Vous avez des coups de cœur littéraires que vous voulez nous faire partager ? Vous voulez vous essayer à l’écriture d’une critique, pour voir ce que ça donne (l’exercice peut toujours servir dans le domaine académique…) ? N’hésitez pas à nous écrire : nous nous ferons un plaisir de publier vos critiques sur vos livres favoris !

Et pour le format, le ton, le style, ne vous inquiétez pas : le tout devrait tenir sur une page A4 (voir une page et demie). Une citation tirée de l’ouvrage pour mettre l’eau à la bouche, un paragraphe de résumé pour savoir de quoi on parle, un autre de critique pour donner votre avis argumenté (sans stress – ce que vous avez aimé ou pas, et pourquoi, quelques mots sur le style… à vous de voir !). Et le plus important : faites-vous plaisir et écrivez-nous !

Lettreuse, lettreux, Les Livrophages ont besoin de vous ! À bientôt !

Magali Bossi

Soigneuse officielle de Livrophages