En septembre, les feuilles jaunissent et les champs se couvrent de brume. Au centre-ville, le ballet des voitures a repris… et à l’UNIGE, retour sur les bancs de cours ! Mais comme « étudier » rime avec « se cultiver », découvrez sans tarder le programme d’automne des AC.

Les AC, qu’est-ce que c’est ? Pour les nouveaux et nouvelles lettreux-ses, qui doivent affronter un monde nouveau (survivre à son premier mois académique, en faisant face aux subtilités d’horaires, aux chevauchements inévitables et aux salles de classes mystérieusement agencées relève souvent de l’exploit), les AC sont sans doute un acronyme de plus – qu’il n’est pas si urgent d’élucider.

Que nenni, chers lecteurs ! Les AC, ou Activités Culturelles de l’UNIGE, sont un organe fondamental de notre chère université. Chaque année, cette équipe motivée d’enseignants, professionnels et passionnés des arts, vous accueille à bras ouverts… pour des cours et des découvertes parfois improbables. Alors, que sont les AC précisément ?

29-09-9h-luni-se-cultive

Des cours en pagaille

Chaque année, des myriades de cours fleurissent aux AC. Qu’on soit étudiant en lettres, en sciences, en droit ou en psychologie, on peut trouver son bonheur dans la large offre proposée. Cinq catégories organisent ces cours : danse, écriture, théâtre, image et musique. Au choix, on peut ainsi s’initier (ou se perfectionner, selon le niveau déjà atteint) en flamenco ou en danse contemporaine, aiguiser sa plume en creative writing ou en bande dessinée, tester ses aptitudes scéniques avec les différents ateliers-théâtre ou la comédie musicale, s’affûter l’œil en sculpture ou en photographie, ou encore exercer son oreille dans le Chœur ou l’Orchestre de l’UNIGE…

Les cours ont lieu tout au long de la semaine, dans différents coins de l’UNIGE. Jusqu’au 30 septembre, les participants ont l’opportunité d’en tester librement une grande sélection, afin de trouver leur bonheur pour le semestre d’automne (plus d’informations ici !). De nouvelles propositions s’offrent également pour cette rentrée 2016-2017, avec par exemple : des ateliers « genre » en écriture créative, des enseignements pour se familiariser avec le tournage d’une vidéo, des cours de percussion africaine ou encore un atelier-théâtre donné dans la langue de Goethe ! N’hésitez pas à explorer ces offres !


Un Orchestre qui a du Chœur

Non contentes de proposer un large panel de cours, les AC de l’UNIGE font la place belle aux musiciens et aux chanteurs, en soutenant l’Orchestre et le Chœur de l’Université. Sous la baguette de Sébastien Brugière, l’Orchestre réunit une cinquantaine de musiciens amateurs, autour d’une passion commune : la musique symphonique ! Au fil de l’année, c’est l’occasion de se frotter à des œuvres exigeantes, au travail en orchestre… mais aussi à des concerts qui permettront de porter les couleurs de l’UNIGE devant le public. Cet automne, l’Orchestre de l’UNIGE s’embarque pour un Capriccio italiano, avec des compositeurs comme Luigi Cherubini, Ottorino Respighi ou encore Giacomo Puccini. Si les doigts vous démangent et que vous avez envie de jouer, c’est par ici !

Mais les AC soutiennent également le Chœur de l’UNIGE, qui fêtera cette année ses cinquante ans d’existence… avec un programme impressionnant : le Requiem pour chœur et orchestre en do mineur de Luigi Cherubini, et le Finale du 4e mouvement de la Symphonie no 9, op.125 de Ludwig van Beethoven. Rien que ça ! N’hésitez pas à découvrir le Choeur !

Quand Frankenstein s’invite au cinéma…

Les AC, ce sont enfin un Ciné-Club universitaire qui propose chaque semestre des séries thématiques de films – entre grands classiques et productions très contemporaines ! À l’occasion du bicentenaire de la création du Monstre de Frankenstein, par l’auteure Mary Shelley, venez trembler les lundis soirs, à l’Auditorium Arditi, avec un cycle entièrement dédié à Frankenstein…

Et n’oubliez pas : les Activités Culturelles de l’UNIGE sont un lieu où il fait bon vivre. Trouvez un cours à son pied, devenir musicien d’orchestre ou chanteur de chœur, visionner de bons films ou profiter de nombreux billets gratuits ou réduits pour des événements culturels genevois (voir ici) n’est pas incompatible avec le fait d’être étudiant. À l’Uni, on étudie et on se cultive… qu’on se le dise !

Magali Bossi

Plus d’infos sur : http://www.unige.ch/dife/culture/

Photos :