Pour le douzième numéro de son éditorial en ligne, R.E.E.L. vous propose aujourd’hui, un nouveau coup de cœur : cette fois-ci, il s’agit de Penflip, un logiciel gratuit et communautaire inspiré de GitHub, qui pourrait bien permettre à l’écriture collaborative de prendre de l’ampleur sur la toile.

En effet, depuis quelques mois, le développeur Loren Burton entreprend de créer une plateforme semblable à GitHub faisant usage comme cette dernière du Git, un code informatique mis en place par Linus Torvalds, le papa de Linux, en 2005. Le Git permet de créer de multiples versions d’un même fichier, cataloguant au fur et à mesure toutes les différentes modifications faites sur un fichier donné et ce par des personnes différentes.

Dans le cadre de Penflip ou de GitHub, cela veut dire que plusieurs participants d’un même projet peuvent contribuer de manière simultanée ou en différé à la création et à l’amélioration de ce dernier et ce sans créer plusieurs copies du même fichier, voire devoir le faire circuler par mail à travers les différents collaborateurs.

GitHub étant fait principalement pour les développeurs s’échangeant lignes de codes et bribes de programme, il s’avère souvent un brin obscur pour le néophyte. Penflip entend remédier à cela et offrir aux écrivains, journalistes, étudiants et professeurs de tous bords un moyen de collaborer efficacement à la création de contenus depuis son navigateur web. L’interface est simple et sobre, déjà avancée pour un projet encore dans sa version alpha et permet d’ores et déjà à qui le veut de commencer à écrire et à partager fichiers et projets, ainsi que de les télécharger à tout moment au format Word ou PDF.

Il est à noter, par ailleurs, que le créateur ou la créatrice du fichier ou groupe de fichier en question peut tout à fait choisir de le rendre public ou, au contraire, de ne faire participer que des gens qu’il ou elle connaît, ce qui permettrait par exemple à des étudiants d’amender au fur et à mesure un dossier créé par leur professeur dans le cadre d’un cours ou encore à une série de correcteurs et d’éditeurs d’apporter différentes modifications à l’article de tel ou tel journaliste.

Dans le cadre de l’écriture créative à proprement parler, cela peut donner lieu – comme c’est d’ores et déjà le cas – à une multitude de cadavres exquis, privés et publics, où tout membre de la plateforme pourra comme il ou elle l’entend apporter sa pierre à l’édifice et ce de manière visible, la plateforme gardant en mémoire qui est l’auteur de telle version et quand celui-ci l’a créée ou modifiée.

Le potentiel d’une telle plateforme est donc énorme, pouvant permettre l’écriture à quatre, six ou dix, voire une infinité de mains. Penflip se profile donc comme l’une de ces plateformes gratuites apportant une meilleure organisation et une meilleure gestion de fichiers, tant dans le cadre de corrections que celui d’un processus créatif et pourrait bien aider à la production de nouvelles formes artistiques et littéraires.

Fredrik Blanc

Lien vers la plateforme : https://www.penflip.com