C’était ce dimanche 20 mars, lors de la journée internationale de la poésie, que se tenait à l’ING (Institut National Genevois) la traditionnelle rencontre poétique organisée par les Poètes de la Cité.

Dans le cadre de la journée internationale de la poésie et du premier Printemps de la poésie en Suisse romande, les membres de l’association Les Poètes de la cité, sont venus partager avec le public leurs écrits.

La rencontre s’est ouverte sur un chaleureux discours de bienvenue prononcé par Rémi Mogenet, président de l’Association.

Si le but de l’Association des Poètes de la cité est de promouvoir la poésie dans la ville de Genève, cette promotion se veut aussi multiculturelle, sans distinction de genre, de race ou de génération (elle s’adresse aux enfants, aux jeunes comme aux adultes). C’est donc dans cette atmosphère que les élèves de Mme Sabrina Perrin, en classe de 9ème année du Cycle d’Orientation des Voirets, ont entamé le récital. Debout devant un public calme et attentif, à plusieurs ou seul(e), accompagnés parfois d’un instrument de musique, le visage candide, les yeux errants dans les nuages de leur pensée, la voix quelque peu tremblotante sous l’effet du stress que suscitent les nombreux regards étrangers… C’est ainsi que, pendant 30 minutes, les jeunes élèves ont déclamé à tour de rôle leurs poèmes. Pour les encourager, à la fin de leur récital, le président de l’Association a remis à chacun d’entre eux un petit livre recensant tous les lieux poétiques d’Europe, accompagné de quelques poèmes.

Puis, la rencontre a pris une autre dimension avec la lecture-spectacle de textes des membres de l’Association par la musicienne et comédienne Camille Holweger et le comédien Christophe Delesques.

Tantôt, c’est au rythme de sa harpe enivrante que les deux comédiens ont déclamént tour à tour les poèmes, et tantôt c’est sans musique, sur la scène ou parmi le public, par la seule et unique force de leur voix et de leur gestuelle qu’ils font faitt vibrer et voyager le public sous les ailes des mots. On a entendu «Cœur de rose», «L’Aimé», «Les colombes de l’Amour», mais aussi «Souvenirs», «Pauvre Afrique» et «Hasta siempre»[1], entre-autres.

Le mot de la fin est revenu aux Poètes eux-mêmes, puisqu’ils étaient invités sur scène, à faire entendre leur voix. Ils se sont succédés un à un, chacun récitant à sa manière, à son rythme, un poème qui lui tenait particulièrement à cœur.

Après ce florilège de performances poétiques, tout le monde était invité à l’accueil du local de l’ING, pour des échanges amicaux autour d’un grand apéritif. C’était aussi le moment donné aux poètes pour parler d’eux et de leurs écrits.

En ce début de printemps, la poésie apparaît comme une lueur d’espoir, un renouveau pour les jours à venir.

Pour ceux qui auraient raté cet événement, une seconde chance se présente à vous. En effet, du 13 au 26 mars, le Printemps de la poésie vous invite à ses rencontres dans toute la Suisse romande. Pour plus d’information rendez-vous sur leur site internet :

http://printempspoesie.ch/

Stéphane Kamenan

[1] «Cœur de rose» : poème de Roger Chanez ; «L’Aimé» : Poème Catherine Gaillard-Sarron ; «Les colombes de l’amour» : Poème de Michaud Michel ; «Souvenirs» : Poème de Linda Stroun ; «Pauvre Afrique» : Poème de Bamba Bakary Junior ; «Hasta siempre» : Poème Maite Aragonés Lumeras.