Écrire et présenter un One Man Show : c’est le défi que s’est lancé Steeven Chakroun dans le cadre de son travail de maturité. R.E.E.L. l’a rencontré pour en savoir un peu plus.

R.E.E.L. : Salut Steeven, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Steeven Chakroun : Bonjour. Je m’appelle Steeven Chakroun. Je viens d’Anières. J’ai 19 ans et j’étudie actuellement en troisième année au collège Calvin.

R.E.E.L. : J’ai entendu dire que tu allais bientôt jouer un One Man Show. Peux-tu m’en dire un peu plus sur ce projet ?

S.C. : J’ai en fait écrit trois spectacles. Le premier s’apparentait à du stand-up.[1] Cela ressemblait beaucoup à ce que fait Norman sur YouTube.[2] Cela ne me plaisait pas du tout. J’ai ensuite écrit un deuxième spectacle en une nuit, dans lequel je racontais une histoire filée, mais je ne trouvais pas cela original du tout. Finalement, c’est le troisième spectacle que j’ai gardé. Paradoxalement, je ne l’ai pas vraiment écrit. Il se fait tout seul, au fur et à mesure des répétitions. Je veux le vivre pour l’écrire et non pas l’écrire pour le vivre.

R.E.E.L. : C’est un sacré risque que tu prends ! Étant donné que tu n’écris pas ton spectacle à l’avance, dans quel univers humoristique va-t-il se situer ?

S.C. : Je n’ai pas vraiment d’univers défini. Le type d’humour va dépendre du public. Je cherche à faire un travail d’introspection, pour savoir qui je suis. Souvent, je donne l’impression de papillonner, voire d’être un peu bobet, alors que tout ce que je fais est réfléchi. C’est cela que je veux retranscrire dans mon spectacle. Je veux donner l’impression qu’il est en train de se construire – ce qui sera un peu le cas, je dois le reconnaître – ou qu’il sera un peu fait à la légère. Le but est en fait de cacher en quelque sorte le travail qu’il y a derrière ce spectacle. Je veux en fait que ça ait l’air de pas grand-chose.

R.E.E.L. : Peux-tu nous en dire un petit peu plus au sujet de ton spectacle ? De quoi sera-t-il composé ?

S.C. : Il y aura beaucoup d’autodérision, notamment sur le comportement qu’on pense que je peux avoir. Comme je l’ai déjà dit, je donne l’impression de papillonner beaucoup. Je veux donc pouvoir rire – et faire rire – de cela. Pour vous donner une idée, je vais faire un peu de mime, des faux tours de magie. Il y aura aussi une part d’improvisation. Tout le monde dans le public pourra interagir. C’est le côté plus intuitif de ce projet. Je souhaite en quelque sorte berner les autres. En racontant cela, je me rends compte que je me suis aussi un peu berné moi-même. C’est pour ces raisons que je ne jouerai pas vraiment seul. Je veux dire que je serai seul sur scène, mais que j’aurai des complices dans la salle, avec lesquels j’interagirai. Bien sûr, les autres personnes présentes pourront elles aussi intervenir. Je conçois ce spectacle un peu comme les rencontres dans la vie. Je n’ai pas vraiment fait de promotion, à part dire aux gens que je montais un One Man Show. Je n’ai rien dévoilé de sa composition. Je veux que le public vienne simplement par curiosité, pour nous découvrir moi et mon spectacle.

R.E.E.L. : C’est un projet encore plus original que je ne l’imaginais ! Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire un One Man Show ? Quelles ont été tes motivations, en somme ?

S.C. : J’avais cette idée depuis un moment, mais je n’ai jamais vraiment osé me lancer. Je suis quelqu’un d’assez réservé, et je n’aime pas montrer trop de moi-même si on ne me le demande pas. Plusieurs amis m’ont soutenu en me disant que je devrais faire un One Man Show. Comme j’adore relever les défis, je l’ai pris ainsi. J’ai été en quelque sorte forcé de le faire. Cela me permet de m’enlever la pression, la peur que j’aurais pu avoir. En plus de cela, un ami en a fait un avant moi. Alors je me suis dit : « Pourquoi pas moi ? »

R.E.E.L. : Tu fais cela dans le cadre de ton travail de maturité. Est-ce une voie dans laquelle tu comptes te lancer après tes études ?

S.C. : Je ne peux pas vraiment répondre à cette question pour l’instant. Je préfère jouer d’abord mon spectacle pour savoir si c’est un métier qui pourrait me convenir. Tout ce que je peux dire, c’est que pour l’instant, cela me plaît beaucoup. Si cela marche, que les gens apprécient et que je prends du plaisir, alors pourquoi ne pas continuer ?

R.E.E.L. : Si tu ne te lançais pas là-dedans, quels seraient tes projets ? Voudrais-tu faire quelque chose qui soit lié quand même au monde de la scène, voire du théâtre, ou pas du tout ?

S.C. : Mon objectif est de devenir vendeur en grande surface (rires). Non, plus sérieusement, j’avais d’abord pensé à devenir comédien pour le théâtre. De plus en plus, je m’éloigne de cela, pour me rapprocher de l’univers cinématographique. La réalisation me plaît bien, ou alors le métier d’acteur pour le cinéma, qui est différent de celui de comédien. J’ai envie de pouvoir combiner la mise en scène et le jeu, dans un monde autre que celui du théâtre. Le One Man Show que je vais faire me permet par exemple d’avoir plus de liberté de ce point de vue-là. Je peux écrire et jouer. À l’image de ce spectacle, je souhaite créer quelque chose de A à Z, ce qui me permettrait vraiment d’être moi-même, sans jouer un personnage. Je le fais donc d’abord pour moi, avant de le faire pour les autres. Ils sont toutefois une part importante, sinon il n’y aurait pas d’amusement à jouer. En tous les cas, je veux m’orienter vers le jeu, mais en faisant ce que je veux, sans limite, sans contrainte, sans personnage défini.

R.E.E.L : Tu vas jouer ton spectacle le 29 octobre prochain. Cela se rapproche de plus en plus. Dans quel état d’esprit te trouves-tu actuellement ?

S.C. : Je me réjouis énormément de ce moment. Je ne ressens pas de pression particulière. J’ai hâte de vivre ce moment, de voir si cela va me plaire, si cela va plaire au public… Ce spectacle vient du plus profond de moi-même, donc j’ai vraiment hâte. Plusieurs personnes qui ont assisté à mes répétitions m’ont d’ailleurs dit : « C’est vraiment toi ! », ce qui correspond parfaitement à ce que je veux montrer.

R.E.E.L. : Steeven, merci d’avoir pris le temps de répondre à nos questions et bonne chance pour ton spectacle !

Propos recueillis par Fabien Imhof

Infos pratiques : Un One man Show, entre autres choses, de et avec Steeven Chakroun, à l’Aula Frank-Martin, le jeudi 29 octobre à 18h.

Plus d’infos : https://www.facebook.com/events/1665752100327790/

[1] Le stand-up est un genre comique où un humoriste seul, sans décor, sans accessoire, prend l’auditoire à témoin des histoires qui lui sont arrivées.

[2] Pour celles et ceux qui ne connaitraient pas Norman : https://www.youtube.com/user/NormanFaitDesVideos